Tutorat – Ordonnances

Trace en rapport avec la séance du tutorat du 3 décembre 2015

Durant cette séance, le sujet évoqué est la prescription, les ordonnances.

A l’aide de « espace pro », le site internet de la sécurité sociale, les médecins peuvent savoir, avec la carte vitale du patient, quels médicaments (remboursés) ont été prescrits et quelles consultations ont été réalisées récemment.

Si la prescription est souvent difficile pour le médecin, elle l’est aussi pour le patient. Par exemple, les patients ont souvent des difficultés a accepter d’arrêter un traitement qu’ils ont depuis longtemps, qui a été instauré par un médecin avec un suivi strict par le passé. C’est l’exemple avec les dosages de cholestérol ou bien les ADO et l’HbA1c.

La prise d’un médicament ne doit jamais être anodine et il ne faut jamais négliger la iatrogénie. D’ailleurs, tout nouveau symptôme chez un patient doit faire évoquer une origine médicamenteuse.

Parfois, les patients viennent en consultation avec la demande d’un médicament, dont ils ont pu entre parler par un proche ou voir sur un média. Le rôle du médecin va être de lui répondre si, pour lui, cela va être adapté et utile et est ce que cela permettra de répondre à un objectif donné.

Les généralistes ont l’habitude de manipuler des médicaments ayant de multiples indications, mais il faut également connaître les limites du premier recours et savoir déléguer et ré orienter vers un spécialiste. Par exemple lorsqu’un antidépresseur est insuffisant, l’avis du psychiatre sera nécessaire.

Il faut toujours se poser la question de l’observance des patients qui est souvent moins bonne que l’on pense. Pour cela, il faut les aider à comprendre leur traitement en leur indiquant les posologies de façon claire, surtout chez les personnes âgées, et leur rappeler le rôle de chaque médicament.

La séance s’est terminée par un jeu de rôle entre un médecin et son patient.