Cours – Maltraitance

Trace en rapport avec le cours du 10 décembre 2015 : Maltraitance

La maltraitance touche tout le monde, surtout les plus vulnérables : Les enfants, les femmes, les personnes âgées.

Violences conjugales : Il faut savoir écouter, comprendre, aider la femme à savoir ce qu’elle veut faire, rédiger un certificat de coups et blessures, l’inciter à porter plainte au commissariat, l’orienter vers les travailleurs sociaux, les associations.

Le certificat médical initial : Il ne faut pas citer le nom de l’agresseur. Il faut tout décrire en détail en utilisant le terme « la patiente me dit avoir été ». Il faut décrire également l’impact psychologique et les traitements délivrés, et enfin proposer une ITT à l’aide du numéro suivant (0142348229)

Les sévices à enfants : Il existe deux types de signalement.
Le signalement administratif, s’il y a un danger potentiel. Cela passer par la CRIP.
Le signalement judiciaire, s’il y a un danger avéré pénal ou impossible à mesure. Cela passe par le procureur de la république. Un numéro : 0153468569.

Chez les nourrissons, il faut savoir reconnaître les symptômes : L’évitement du regard, des tics de balancement, une avidité affective, une carence de soins, un retard psychomoteur, des situations familiales à risque.

Les violences sexuelles : Idem, le médecin a le devoir de réaliser un certificat médical si besoin, et de conseiller à la patiente de porter plainte.

La maltraitance aux personnes âgées : Plus fréquente que l’on pense. Il faut s’aider des assistantes sociales de secteur et du juge des tutelles pour organiser si besoin une protection juridique.