Bilirubine

Définition :
– Dégradation de l’hémoglobine
– Circule dans le plasma liée à l’albumine = Bili libre
– Puis est captée par le foie : Bili conjuguée qui va être excrétée dans les voies biliaires puis être stockée dans la vésicule biliaire et libérée au moment des repas dans l’intestin grêle.

Valeurs normales :
– Bili libre 5-17 µmol/L (3-10mg/L)
– Bili conjuguée ≤ 5 µmol/L (3mg/L)

Indications :
– Ictère

Causes d’élévation :
– Bilirubine libre :
* Hémolyse
* Ictère nucléaire du nouveau-né : hémolyse secondaire à une incompatibilité foeto-maternelle (Rh ou ABO) pouvant être mortelle par attiente des NGC.
* Thalassémie
* Anémie de Biermer
* Résorption de gros hématomes
* Infarctus tissulaires volumineux
* Ictère physiologique du nourrisson par insuffisance de transport hépatique de la bili.
* Maladie de Gilbert : héréditaire, bénigne, autosomique dominante de défaut de glucurono-conjugaison hépatique.
– Bilirubine conjuguée :
* Cholestase prédominante :
° Obstruction des VBIH : cirrhose biliaire primitive, cirrhose OH, hépatite médicamenteuse
° Obstruction des VBEH (selles décolorées, VBIH et VBEH dilatées) : lithiase biliaire, cancer du pancréas, cancer des voies biliaires…
* Cytolyse prédominante :
° Hépatite aiguë virale, OH, auto-immune
° Médicaments
° Cirrhose hépatique
° Anoxie hépatique aiguë

Causes de diminution :
– Rien