Archives pour la catégorie Endocrinologie

T3L

Définition :
– Résulte à 80% de la transformation périphérique de T4

Valeurs normales :
– 2-5,6 ng/L (3-8,5 pmol/L)

Indications :
– Suspicion d’hyperthyroïdie à T3 (TSH diminuée et T4L normale)
– Donc très rare ++++

Causes d’élévation :
– Hyperthyroïdies

Causes de diminution :
– Hypothyroïdies

T4L

Définition :
– Principale hormone sécrétée par la thyroïde
– Rétrocontrôle négatif sur l’hypophyse

Valeurs normales :
– 10-35 pmol/L (8-28 ng/L)

Indications :
– Suspicion de dysfonctionnement thyroïdien
– Aménorrhée
– Bilan de dépression

Causes d’élévation :
– Hyperthyroïdie

Causes de diminution :
– Hypothyroïdie

TSH

Définition :
– Appartient à l’axe thyréotrope
– Sécrétée par l’hypophyse
– Stimule les hormones thyroïdiennes
– Rétro contrôle par les hormones thyroïdiennes

Valeurs normales :
– 0,3 – 4 mU/L

Indications :
– Signes d’hyperthyroïdie : Asthénie, fonte musculaire, amaigrissement, hyperphagie, bouffées de chaleur, sueurs, tachycardie, diarhée, irritabilité, anémie, hyperglycémie, hypocholestérolémie, hypercalcémie.
– Signes d’hypothyroïdie : Oedèmes, peau sèche, perte des cheveux, ralentissement psychomoteur, frilosité, constipation, bradycardie, dépression, coma.
– Bilan standard de la personne âgée.

Causes d’élévation :
– Hypothyroïdie périphérique :
* Idiopathique : Par involution de la glande chez la femme âgée
* Thyroïdite d’Hashimoto
* Thyroïdite du post partum
* Iatrogène : Amiodarone, lithium, radiothérapie
– Hyperthyroïdie d’origine centrale :
* Adénome hypophysaire thyréotrope

Causes de diminution :
– Hyperthyroïdie périphérique :
* Maladie de Basedow : goitre, exophtalmie, myxoedème pré tibial
* Nodule toxique
* Goitre multi nodulaire hétérogène toxique
* Thyroïdite de De Quervain
* Thyroïdite du post partum
– Hypothyroïdie d’origine centrale :
* Adénome hypophysaire non thyréotrope
* Irradiation hypophysaire

Autres examens pour compléter le bilan :
– T3, T4
– Thyroglobuline
– Ac anti thyroïde : Anti récepteur de la TSH, anti thyroperoxydase, anti thyroglobuline

Axe surrénalien

Définition :
– ACTH : Adeno-cortico-tropic hormone
– L’ACTH est Synthétisée par l’hypophyse
– L’ACTH Stimule la synthèse d’hormones surrénaliennes : minéralocorticoïdes (aldostérone), glucocorticoïdes (cortisol), androgènes (testostérone).
– L’ACTH doit être mesurée le matin entre 6h et 8h.
– Cortisol : Synthétisé par la surrénale, éliminé dans les urines (cortisol libre urinaire = FLU). Dosé sur les urines des 24h.
– Aldostérone : Régulatrice du système rénine-angiotensine qui gère la diurèse, la sécrétion et l’absorption rénale de sodium et potassium.

Valeurs normales :
– ATCH à 8h < 50 pg/mL - Cortisol plasmatique : 70-200µg/L à 8h. <100µg/L à 20h - Cortisol libre urinaire <100µg/24h - Aldostérone : couché 10-125ng/L, debout 70-300ng/L Indications :
– Suspicion de syndrome de Cushing (obésité faciotronculaire, atrophie cutanée et musculaire, HTA, aménorrhée)
– Suspicion d’hyperaldostéronisme (HTA, syndrome polyuro-polydipsique, troubles neuromusculaires, hypokaliémie)
– Suspicion d’insuffisance surrénalienne lente (mélanodermie, asthénie, hypotension artérielle)

Causes d’anomalies :

axe surrenalien

Autres examens :
– Test de simulation de la surrénale au synacthène
– Test de freinage de la sécrétion d’ACTH par l’hypophyse par la dexaméthasone

Prolactine

Définition :
– Synthétisée par l’hypophyse
– Déclenche et entretien la lactation chez la femme après l’accouchement
– Blocage permanent par l’hypothalamus
– Peut être activée par la TRH (hormone hypothalamique qui stimule la TSH), la sérotonine etc…

Valeurs normales :
– Homme < 15ng/mL - Femme < 20ng/mL Indications :
– Chez la femme : Troubles du cycle (oligo-spanio-aménorrhée), infertilité, galactorrhée
– Chez l’homme : Troubles sexuels (baisse de la libido, impuissance…)

Causes d’élévation :
– Grossesse
– Allaitement
– Adénome hypophysaire : prolactinome et autres
– Lésions proches de la selles turcique (ménigiomes intrasellaires, craniopharyngiomes)
– Pathologies endocriniennes : Hypothyroïdie, syndrome des ovaires polykystiques, insuffisance surrénale.
– Cirrhose hépatique
– Insuffisance rénale
– Iatrogène : antalgiques, anti émétiques, opiacés, neuroleptiques +++
– Décharges pulsatiles d’hormones : variations nycthémérales, stress, émotion, rapport sexuel, palpation des seins, repas riche en amino acides, exercice physique intense

Causes de diminution :
– Rien

Autres :
– Toute hyperprolactinémie vraie à un retentissement clinique.

Axe gonadotrope

Définition :
– Axe qui agit sur les gonades
– FSH : Folliculostimuline. Stimule la maturation du follicule et la sécrétion d’oestrogène chez la femme. La spermatogénèse chez l’homme en agissant sur les tubes séminifères.
– LH : Hormone lutéinisante. Déclenche l’ovulation chez la femme sous l’influence du pic d’oestrogène. Puis permet sécrétion d’oestrogène et progestérone par le corps jaune durant la phase lutéale. Chez l’homme, elle induit la synthèse de testostérone par les cellules de leydig.
– E2 : Oestrogène = Oestradiol. Sécrété par l’ovaire. Rétro contrôle négatif sur la LH et FSH au moment du pic pré ovulatoire où elle induit un pic de LH.
– Testostérone : Synthétisée par les cellules de Leydig du testicule sous l’influence de la LH. Rétro contrôle négatif sur l’hypophyse et la sécrétion de la LH.

Valeurs normales :
– Femme en âge de procréer :
* Phase folliculaire : FSH 2-10UI/L, LH 0,5-5UI/L, Oestradiol 20-120ng/L, Progestérone < 2,5µg/L * Ovulation : FSH 5-20UI/L, LH 10-30UI/L, Oestradiol 140-400ng/L, Progestérone < 2,5µg/L * Phase lutéale : FSH 1-6UI/L, LH 2-10UI/L, Oestradiol 50-210ng/L, Progestérone < 5,5µg/L - Ménopause : FSH >20UI/L, LH >10UI/L, Oestradiol <30ng/L, Progestérone < 0,5µg/L - Homme : FSH 3-7UI/L, LH 3-7UI/L, Oestradiol <30ng/L, Progestérone < <1µg/L - Enfants avant la puberté : FSH <3UI/L, LH <5UI/L, Oestradiol <20ng/L, Progestérone < 1µg/L - Testostérone : Femme 0,2-0,6ng/mL, Homme 4-8ng/mL Indications :
– Impubérisme
– Aménhorrée
– Puberté précoce
– Hirsutisme

Causes d’anomalies :

gonadotrophe