Archives pour la catégorie Infectiologie

Cours – Actualités vaccinales

Cours du 25 juin 2015 : Actualités vaccinales

1) Pour le nourrisson :

  • DTCaP Hib HB) : 2mois, 4 mois, 11 mois (1er rappel)
  • Pneumocoque Pn13 : 2 mois, 4 mois, 11 mois
  • ROR : 12 mois, 16-18 mois
  • Méningo C : 12 mois
  • BCG à 1 mois si à risque de TB

Importance de commencer à 8semaines pour la coqueluche et méningite à Hib +++

Importance de débuter à 12 mois le ROR (meilleure immunogénicité)

2) Pour l’enfant :

  • DTPCa : 6 ans

Plus de REVAXIS, rupture en vaccin DTCaP : Utiliser REPEVAX ou BOOSTRIXTETRA

3) Pour les adolescentes :

  • GARDASIL : 2 doses à 0 et 6 mois entre 11 et 13 ans. 3 doses à 0, 2, 6 mois entre 14 et 19 ans.
  • CERVARIX : 2 doses à 0 et 6 mois entre 11 et 14 ans. 3 doses à 0, 1, 6 mois après

4) Pour l’adulte :

  • A 25 ans : dTcaP (si pas de vaccin pour la coqueluche depuis moins de 5 ans) ou dTP
  • A 45 ans : dTP

5) Pour le sénior :

  • dTP : 65, 75, 85 ans
  • dTPca si cocooning et non vacciné coqueluche depuis +10 ans
  • Grippe : tous les ans

Cours – Actualités en infectiologie

Trace en rapport avec le cours sur les actualités en infectiologie du jeudi 12 mars 2015

Le cours traite des nouveautés sur dans la prise en charge des infections urinaires

Résistance des pathogènes responsables des IU par rapport aux ATB :
– Amoxicilline : 50%
– Pivmecillinam (selexid) : 10%
– C3G : 5 à 10%
– Aztreonam : 5%
– Monuril : <5% - FQ : 10 à 25% - Bactrim : 30% Conduite à tenir devant une cystite aiguë simple
– Un seul examen : BU
– Leuco positifs
– Si nitrites positifs : BGN type Entérobactéries donc Monuril
– Si nitrites neg : Suspicion staph saprophyticus donc Nitrofurantoïne ou FQ 3 jrs

Les 3 germes les plus fréquents des cystites :
– 80 % : E. Coli (BGN type entérobactérie)
– 10% : Protéus mirabilis (BGN type entérobactérie)
– 10% : Staphylococcus saprophyticus (CG+) Nitrites (-)
– Rq : Autres BGN entérobact : Klebsiella, salmonella, shigella…

Les règles de prescription des fluoroquinolones :
– Pas de prise de FQ dans les 6 derniers mois
– Pas de sport, pas de marche longue car fragilise les tendons
– Arrêter le traitement si douleurs
– Peuvent donner également des polyarthralgies
– Photoprotection : Pas d’exposition
– CI si grossesse

Conduite à tenir devant des cystites à répétition = récidivantes
– Rappel des règles hygiénodiététiques : s’essuyer d’avant en arrière, nettoyage avec savon neutre (type savon de marseille), pipi après rapports, boire +++, mictions complètes et fréquentes, traiter une constipation.
– Egalement penser à prescrire colpotrophine pour la flore vaginale
– ECBU + ATBgramme
– Consultation uro pour cystoscopie +/- uroscanner

Conduite à tenir devant une pyélonéphrite aiguë simple
– ECBU
– Pas d’échographie, pas d’hémocultures

Critères de positivité d’un ECBU :
– Leuco > 10^4/mL soit 10/mm3
– ou UFC > 10^3 UFC/mL (ou 10^4 pour des germes commensaux comme entérocoques)

Critères de traitement à domicile d’une PNA
– Clinique typique
– Pas de signe de sepsis sévère
– Pas d’indication urologique
– Pas de comorbidités (age, insuffisance rénale, grossesse, uropathie)
– Réévaluation possible à 48h, systématique
– Bonne observance

Traitement des PNA en ville
– FQ ou C3G parentérale pour 7 jours

CAT devant une bactériurie asymptomatique :
– Pas de traitement
– Pas de surveillance
– Sauf si grossesse ou geste urologique programmé

LCR

Définition :
– Liquide céphalo-rachidien

Valeurs normales :
– Aspect “eau de roche”
– 0-2 cellules/mm3
– Protéines 0,2-0,4g/L dont 45-70% d’albumine
– Glucose : 50% de la glycémie
– Stérile

Indications :
– Suspicion de méningite : Céphalée fébrile, troubles de la conscience après scanner normal, syndrome méningé.
– Suspicion d’hémorragie méningée (après scanner normal)
– Suspicion de sclérose en plaques
– Pathologie neurologique périphérique inexpliquée (suspicion de sd de Guillain-Barré, autres poly-radiculonévrites).

Causes d’élévation :
– Hyper-protéinorachie :
* Sans anomalie cellulaire : Compression médullaire, poly-radiculo-névrites, poly-névrites diabétiques.
* Avec augmentation des cellules : Hémorragies méningées et cérébro-méningées, méningites.

Causes de diminution :
– Hypoglycorachie : Méningites purulentes, méningites tuberculeuses, méningites à Listéria

méningite

LBA

Définition :
– Lavage broncho-alvéolaire
– Au cours d’une fibroscopie bronchique

Valeurs normales :
– Cytologie : Liquide clair, cellules < 250000/mm3 dont 90% de macrophages, 5-10% lymphocytes, 0-4% de PNN, 0-2% d'éosinophiles - Biochimie : Protéines 70-100mg/L dont 20-50mg/L d'albumine, 2,5-10mg/L d'IgG, 0,8-4ng/L d'ACE - Microbiologie : bactério (mycobact, germes atypiques...), mycologie (aspergillus, pneumocystis carinii), virologie (CMV), parasitologie - Minéralogie : Amiante (corps ferrugineux), silice, fer, talc Indications :
– Pneumopathie interstitielle diffuse
– Exposition à l’amiante

Causes d’élévation :
– Augmentation des lymphocytes (granulomatose alvéolaire) :
* Sarcoïdose
* Pneumopathie d’hypersensibilité : Poumon fermier, éleveurs d’oiseaux
* Lymphomes, tuberculose
– Augmentation des PNN : Alvéolite neutrophile
* Fibrose interstitielle évoluée
* Connectivites
* Histiocytose
– Augmentation des éosinophiles :
* Asthme
* Angéite de Churg et Strauss
– Formule panachée : Histiocytose X

Causes de diminution :
– Rien

ECBU

Définition :
– A réaliser sur urines fraîches, les premières du matin, après désinfection locale.
– Examen direct après coloration de gram : Nb de cellule, le type, la présence de cristaux et de germes.
– Culture sur milieu aérobie et anaérobie avec antibiogramme/

Valeurs normales :
– GR < 5/mm3 = 5000/mL - GB < 10/mm3 = 10000/mL - Germes : Aucun - Pas de cylindre - Cristaux : Dépendants du pH urinaire Indications :
– SFU avec fièvre
– Fièvre prolongée inexpliquée
– SFU chez un patient à l’hôpital ou avec antécédents particuliers
– Hématurie macroscopique
– Incontinence urinaire brutale chez une personne âgée
– Infections urinaires basses à répétition
– Infection urinaire basse résistante à un traitement probabiliste
– Suspicion d’infection urinaire après prise d’ATB

Causes d’élévation :
– GR (cf plus bas) :
* Entre 5×10^3 et 10^5/mL : Hématurie microscopique
* > 10^5/mL : Hématurie macroscopique
– GB > 10^4/mL : Leucocyturie
– Germes :
* < 10^3/mL : Contamination probable * Entre 10^3 et 10^5/mL : Infection urinaire probable, ECBU à refaire * > 10^5/mL : Infection urinaire certaine
– Cylindres :
* Hyalins : Non pathologiques
* Hématiques : Lésions glomérulaires (glomérulonéphrite proliférative)
* Leucocytaires : Inflammation rénale
* Granuleux, pigmentés : Hémoglobinurie, myoglobinurie
* Epithéliaux : Nécrose tubulaire

Causes de diminution :
– Rien

Hématuries :
3 Types d’hématurie :
– Initiale : Uréthro-prostatique
– Terminale : Vésicale
– Totale : Pas de localisation précise.
Il faut éliminer les causes non urologiques : Saignement génital.
1) Causes urologiques :
* Urétrales : urétrite, trauma de l’urètre, sonde urinaire
* Prostatiques : cancer de la prostate, prostatite
* Vésicales : cancer de vessie, cystite, lithiase vésicale
* Urétérales : cancer urétéral, lithiase rénale
* Rénales : pyélonéphrite, cancer du rein, trauma du rein, reins polykystiques
2) Causes néphrologiques :
* Néphropathie glomérulaire : maladie de Berger, syndrome d’Alport, syndrome néphritique, syndrome néphrotique impur…
* Néphrite interstitielle : Médicamenteuse ou infectieuse
* Néphro-angio-sclérose : HTA maligne
* Nécrose tubulaire aiguë

VS

Définition :
– Vitesse de sédimentation des hématies dans un tube vertical

Valeurs normales :
– Homme jeune < 15mm - Femme jeune < 20mm - Homme âgé < 20mm - Femme âgée < 25mm Indications :
– Suspicion d’infection
– Suspicion de maladie de Horton ou autres pathologies inflammatoires

Causes d’élévation :
– Inflammations : Infections, maladie de Horton, toutes pathologies inflammatoires
– Gamma-pathie monoclonale : Myélome, maladie de Waldenström, lymphome B
– Hépatite chronique, cryoglobulinémie
– Anémie de Biermer
– Certaines anémies sévères
– Grossesse
– Idiopathique chez certaines personnes âgées

Causes de diminution :
– Polyglobulie : Maladie de Vaquez
– Anémies microcytaires

CRP

Définition :
– Protéine sécrétée par le foie lors d’une inflammation.

Valeurs normales :
– Inférieure à 6mg/L

Indications :
– Différenciation d’une infection virale et bactérienne lors d’une fièvre persistante
– Surveillance d’infection bactérienne en cours de traitement
– Très sensible mais très peu spécifique

Causes d’élévation :
– Infection bactérienne +++ (>10N)
– Infection virale (2 à 3N)
– Certains cancers
– Autres pathologies inflammatoires

Causes de diminution :
– Rien

Angine

Rappels :
– 80% virale
– 20% strepto groupe A (TDR)
– TDR si enfant ≥ 3 ans ou adulte (≥15 ans) avec Mac Isaac ≥ 2

Score de Mac Isaac :
– Fièvre > 38° : 1
– Absence de toux : 1
– ADP cervicales sensibles : 1
– Augmentation ou exsudat des agmydales : 1
– Age > 45 ans : -1. Age < 15 ans : 1. Entre les deux : 0

4 types d’angines :
– Erythémateuse ou érythémato pultacée
– Pseudomembraneuses :
*EBV +++ (fausses membranes non adhérentes respectant la luette, purpura du voile). Pas d’ATB : Exanthème morbiliforme
* Diphtérie : Retour europe de l’est. Fausses membranes adhérentes, envahissant la luette.
– Vésiculeuse : Virales +++. Discute aciclovir si primo infection herpétique sévère
– Ulcéronécrotique : vincent, syphilis, hémopathie

Prescriptions :

1) ATB :
– Amox 1g x 2 pendant 6 jours. 50mg/kg/j
– Cefpodoxime 100mg x 2 pendant 5 jours. 8mg/kg/j
– Azithromycine : 500mg pendant 3 jours. 20mg/kg/j

2) Ttt locaux : Pas chez l’enfant < 3 ans. Attention fausses routes. - Antiseptique : Collu-hextril 1 à 2 pulv x 3 / jr - ATB : Hexaspray 1 à 2 pulv x 3 / jr. Humex mal de gorge 4 à 6 pastilles / jr - Antiseptique + anesthésique : Eludril 3 à 5 pulv / jr chez l'adulte. 2 à 3 chez l'enfant de 6 à 12 ans. - Bains de bouche antiseptique : Hextril 1 dose x 3 /jr. (antiseptique seul). Eludrilpro x 2 /jr (antiseptique + anesthesique)