Archives pour la catégorie Néphrologie

Protéinurie des 24h

A savoir :
– La BU ne réagit qu’à l’albumine. Une croix correspond à 300mg d’albumine par litre.
– Parmi les protéines urinaires : albumine, immunoglobulines, tamm-horsfall etc…

Valeurs normales et pathologiques :
– Normale < 150mg/j dont 0-30mg/j d'albumine - Protéinurie faible < 1g/24h - Protéinurie moyenne 1-3g/24h - Protéinurie abondante > 3g/24h

Indications :
– Découverte d’une protéinurie à la BU
– Insuffisance rénale

Causes d’élévation :
– Protéinuries intermittentes :
* Alimentation riche en protéines, effort prolongé, fièvre, insuffisance cardiaque
* Protéinurie orthostatique (dosage au lever puis 8h après)
– Protéinuries permanentes :
* Protéinuries de surcharge : Myélome (chaînes légères des Ig), hémolyse (hémoglobinurie), rhabdomyolyse (myoglobinurie), pancréatites aiguës (amylasurie)
* Protéinuries tubulaires : Syndrome de Fanconi, néphropathies tubulo-interstitielles
* Protéinuries glomérulaires : Syndrome néphrotique, syndrome néphritique, glomérulonéphrites, diabète…
– Protéinuries urologiques : Infections urinaires, calcul

Causes de diminution :
– Rien

Ionogramme urinaire

Définition :
– Osmolarités urinaire : (Na+K)x2 + Urée
– Évalue la concentration des urines

Valeurs normales :
– Na 50-300mmol/j
– K 20-30mmol/j
– Na/K > 1
– Cl 0-250mmol/j
– Mg 2,5-8,2mmol/j

Indications :
– Interprétation des désordres hydro-électrolytiques

Causes d’élévation :
– Hyponatrémie avec natriurèse conservée : SIADH
– Hypokaliémie avec kaliurèse élevée : perte rénale (diurétique hypokaliémiant, certaines néphropathies)
– Na/K urinaire > 1 : Organique (ou fctelle si prise de diurétique)

Causes de diminution :
– Hyponatrémie avec natriurèse basse : Toutes les hyponatrémies sans atteinte rénale ni prise de diurétique
– hypokaliémie avec kaliurèse basse < 10 : Perte extrarénale (vom, diarrhée) - Na/K urinaire < 1 : Insuffisance rénale fonctionnelle (déshydratation)

Protidémie

Définition :
– Concentration de protéines dans le sérum

Valeurs normales :
– Nouveau-né 45-75g/L
– 1 à 2 ans 55-75g/L
– Après 60-80g/L

Indications :
– Ionogramme
– Malnutrition
– Trouble de calcémie

Causes d’élévation :
– Efforts violents
– Garrot prolongé
– Hémoconcentration : Déshydratation, diabète insipide, HTA, myxoedème
– Myélome
– Maladie de waldenström
– Maladie de système : Lupus, sclérodermie, rhumatisme articulaire

Causes de diminution :
= Hémodilution
– Grossesse
– Carence d’apport
– Insuffisance hépatique sévère
– Excès de pertes : brûlures, hémorragies, syndrome néphrotique
– Malabsorption : Maladie coeliaque, maladie de Crohn

Natrémie

Définition :
– Reflet de l’état d’hydratation intracellulaire

Valeurs normales :
– 135-145mmol/L
– Nouveau-né 130-145mmol/L

Indications :
– Ionogramme

Causes d’élévation :
= Déshydratation intracellulaire (soif, sécheresse des muqueuses, perte de poids, somnolence, convulsions, coma, risque d’HSD, thrombose veineuse cérébrale)
– Déshydratation IC isolée = Perte d’eau pure
* Rénales : Diabète insipide
* Pumonaires : Intubation, infection, trachéostomie
– Déshydratation IC et EC = Perte d’eau et de sel
* Rénales : coma hyperosmolaire du diabétique, sd de levée d’obstacle
* Extrarénales (urines très concentrées) : GEA, coups de chaleur, mucoviscidose
– Déshydratation IC et hyperhydratation EC = Rétention de sel
* Perfusion excessive de solutés hypertoniques
* Noyade en eau de mer

Causes de diminution :
= Hyperhydratation IC (nausées, vomissements, confusion, convulsions, coma)
– Hyperhydratation IC et déshydratation EC (yeux creux, pli cutané, hypoTA, tachycardie) = Perte de sel plus importante que perte d’eau = Déplétion.
* Natriurèse faible < 10mmol/L : Pertes extrarénales donc vom, diarrhée, occlusion, pancréatite, péritonite. * Natriurèse élevée > 20mmol/L : Pertes rénales donc hypoaldo (kaliurèse basse), prise de diurétiques et pathologies rénales (kaliurèse élevée)
– Hyperhydratation globale = Dilution
* Insuffisance en cortisol
* Insuffisance cardiaque
* Cirrhose
* Hypothyroïdie
– Hyperhydratation IC avec LEC normal : SIADH

Kaliémie

Définition :
– Potassium

Valeurs normales :
– Adulte 3,5-4,9mmol/L
– Nouveau-né 3,6-5,6mmol/L

Indications :
– Ionogramme

Causes d’élévation :
– Défaut d’excrétion rénale :
* Insuffisance rénale aiguë
* Insuffisance rénale chronique terminale
* Hypoaldostéronisme
* Diurétiques épargneurs de potassium
* Prise d’AINS
– Transport excessif d’ions K+ du LIC vers le plasma :
* Acidose (métabo ou respi)
* Lyse cellulaire : Chimiothérapie, rhabdomyolyse
* Bêtabloquants
“La tête pointue du curé élargie le grand père”

Causes de diminution :
– Pertes rénales (kaliurèse importante) :
* Hypercorticisme : Hyperaldostéronisme secondaire, syndrome de Conn, corticothérapie, cirrhose, insuffisance cardiaque
* Néphropathies : Acidose tubulaire, syndrome de levée d’obstacle
* DIabète
* Médicaments : diurétique de l’anse, thiaz, cisplatine
– Pertes digestives (kaliurèse faible) : Vomissement, diarrhée, laxatifs
– Transfert d’ions dans le LIC : Alcalose, Bêta stimulants, insuline
– Carence d’apport
“T’aplatis Hugh Grant sous cette tornade”

Chlorémie

Définition :
– Ions chlorure

Valeurs normales :
– 100-105mmol/L

Indications :
– Ionogramme

Causes d’élévation :
– Hypernatrémie
– Alcalose par hyperventilation chronique
– Acidose métabolique hyperchlorémique (diarrhée, acidose tubulaire rénale) pour compenser la perte de bicar.

Causes de diminution :
– Hyponatrémie
– Acidose par hypoventilation chronique
– Perte digestive : Vomissements
– Perte rénale

Bicarbonates

Définition :
– HCO3-
– Tampon de l’organisme
– C’est la réserve alcaline, ion basique
– Se fixe à H+ pour former CO2 + H2O

Valeurs normales :
– 23-27mmol/L

Causes d’élévation :
– Acidose respiratoire : pH < 7,38 PaCO2 > 45mmHg HCO3- > 27mmol/L
– Alcalose métabolique : pH > 7,42 PaCO2 > 45mmHg HCO3- > 27mmol/L.
* Pertes rénales de H+ : diurétiques thiaz, de l’anse, hyperaldo
* Pertes dig de H+ : Vomissements, aspiration gastrique
– Déshydratation : Diminution du VEC provoque la réabsorption des ions

Causes de diminution :
– Alcalose respiratoire : pH > 7,42 PaCO2 < 35mmHg HCO3- < 23 - Acidose métabolique : pH < 7,38 PaCO2 < 35mmHg HCO3- < 23

Trou anionique

Définition :
– Somme des électrolytes positifs et négatifs dosés dans le iono
– = Electrolytes négatifs non dosés.
– TA = (Na+K) – (Cl + HCO3-)

Valeurs normales :
– 16mEq/L

Indications :
– Surveillance de l’état d’hydratation et de l’équilibre acide-base
– Bilan des acidoses métaboliques +++

Causes d’élévation : = acidose métabolique
– Insuffisance rénale chronique
– Acidocétose diabétique
– Acidose lactique
– Intoxication à l’aspirine et l’éthylène glycol

Causes de diminution :
– Intoxication au lithium
– Hypercalcémie
– Cirrhose (hypoalbuminémie)
– Syndrome néphrotique (hypoalbuminémie)

Insuffisance rénale aiguë

Fonctionnelle :
– Na/K urinaire < 1 - Na urinaire < 25mmol/L - U/P urée > 10
– U/P créatinine > 20
– Etiologies : Déshydratation, défaillance cardiaque, pancréatite aiguë, syndrome hépato-rénal

Organique :
– Na/K urinaire > 1
– Na urinaire > 25mmol/L
– U/P urée < 10 - U/P créatinine < 20 - Etiologies : Nécrose tubulaire aiguë, néphropathie interstitielle aiguë, glomérulonéphrite

Urée urinaire

Définition :
– Varie en fonction des apports alimentaires en protéine
– On utilise le rapport Urée urinaire / Urée plasmatique = U/P urée

Valeurs normales :
– 5-20g/L = 80-330mmol/L

Indications :
– Bilan d’insuffisance rénale

Causes d’élévation :
– U/P urée > 10 : Insuffisance rénale fonctionnelle

Causes de diminution :
– U/P urée < 10 : Insuffisance rénale organique