Archives pour la catégorie Neurologie

LCR

Définition :
– Liquide céphalo-rachidien

Valeurs normales :
– Aspect “eau de roche”
– 0-2 cellules/mm3
– Protéines 0,2-0,4g/L dont 45-70% d’albumine
– Glucose : 50% de la glycémie
– Stérile

Indications :
– Suspicion de méningite : Céphalée fébrile, troubles de la conscience après scanner normal, syndrome méningé.
– Suspicion d’hémorragie méningée (après scanner normal)
– Suspicion de sclérose en plaques
– Pathologie neurologique périphérique inexpliquée (suspicion de sd de Guillain-Barré, autres poly-radiculonévrites).

Causes d’élévation :
– Hyper-protéinorachie :
* Sans anomalie cellulaire : Compression médullaire, poly-radiculo-névrites, poly-névrites diabétiques.
* Avec augmentation des cellules : Hémorragies méningées et cérébro-méningées, méningites.

Causes de diminution :
– Hypoglycorachie : Méningites purulentes, méningites tuberculeuses, méningites à Listéria

méningite

Vertiges – Sémiologie

oeille

Labyrinthe = Cochlée + vestibule

3 origines selon la structure touchée :

  • Récepteurs : Ménière, ototoxicité, infection, VPPB.
  • 8ème paire : Neurinome de l’acoustique, névrite
  • Noyaux (vestibulaires bulbaires et cervelet) : Hématome, ischémie, inflammatoire (SEP), tumeur…

Sd vestibulaire :

  • Périphérique
    • Rotatoire, grande intensité
    • Nystagmus horizonto-rotatoire inhibé à la fixation
    • Sd harmonieux : romberg latéralisé, déviation index
    • Signes auditifs fréquents
  • Central
    • Déséquilibre
    • Nystagmus multiple ou pur, persistant à la fixation
    • Sd dysharmonieux
    • Signes neuro associés

 

Migraines et algies de la face

I – Migraine

1) Clinique :

  • 4 à 72h
  • Unilatérale, pulsatile, modérée ou sévère, aggravée par efforts physiques de routine
  • Nausées / Vomissements
  • Photo / Phonophobie

2) Aura :

  • Réversible
  • Visuel, sensitif, langage
  • Céphalée débute pendant l’aura ou dans les 60 minutes suivant l’aura

3) Traitement :

  • Suppression facteurs déclenchants dont stress
  • Traitement de la crise : aspirine, ibuprofène, triptans+++ (naramig).
  • Traitement de fond si fréquente : propranolol (avlocardyl), amitriptyline (laroxyl)

II – Algie vasculaire de la face

1) Clinique :

  • Homme de 20 à 40 ans
  • OH peut déclencher la crise
  • Douleur extrême, max en qq minutes à type de déchirement, brûlures
  • Unilatérale, souvent péri orbitaire
  • 15 à 180mn
  • Souvent à heure fixe
  • Réaction neurovgtative : Larmoiement, congestion, sudation, CBH
  • Plusieurs crises dans la même journée sur qq semaines

2) Traitement :

  • Arrêt OH
  • Traitement de la crise : Sumatriptan en SC. O2 6L/mn
  • Traitement de fond si insuffisant : Vérapamil (isoptine) ou CTC 1mg/kg. Lithium si chronique.

III – Névralgie essentielle du trijumeau

1) Clinique :

  • Physio : Compression du nerf par une artère basilaire
  • Femme après 50 ans
  • Unilatéral. V2 +/- V1. Jamais les 3
  • Décharge électrique fulgurante de qq secondes, tic douloureux. En salve sur qq mn. Plusieurs fois par jour pendant qq jours.
  • Apparition spontanée ou zone gâchette ou activité spécifique (mastication)

2) Traitement :

  • Carbamazépine (tégrétol) à augmenter progressivement ou neurontin ou lamictal
  • Autres : Thermocoagulation du ganglion de gasser.