Archives pour la catégorie Hépato-gastro-entérologie

RGO du nourrisson

Physiologique avant 3 mois

1) RGO non pathologique :

Définition : croissance normale, pas de retentissement
Traitement : RHD (fractionner les repas pour diminuer le volume, épaississement. Décubitus dorsal avec tête surélevée au dodo.
Epaissir le lait : soit en ajoutant des mucilages, soit en prescrivant des laits épaissis
Disparition fréquente des symptômes avec acquisition de la marche

2) RGO pathologique ou pas d’amélioration :

Discuter pHmétrie des 24h et/ou FOGD
Traitements :
– IPP : Inexium si >10kg. 10mg/jr en une fois.
– Anti H2 : Raniplex (1mg/kg en 3 fois par jour)
– Autres : Gaviscon (1 à 2 mL/kg/jr donc à la naissance, 1mL après chaque repas)

Liquide d’ascite

Définition :
– Liquide obtenu après ponction d’ascite

Valeurs :
– Macroscopique : Citrin, hémorragique, chyleux, trouble
– Numération : PNN, Lympho, Hématies, cellules mésothéliales, cellules anormales, néoplasiques
– Bactério : Direct et mise en culture aérobie et anaérobie +/- Lowenstein si suspicion de tuberculose
– Biochimie : Protides, enzymes pancréatiques, cholestérol, triglycérides

Indications :
– Découverte d’ascite : Augmentation du volume abdominal, abdo distendu, saillie d’un orifice herniaire, déplissement de l’ombilic, prise de poids, douleurs, ballonnement abdo, matité déclive des flancs, mobile au changement de position.
– Fièvre chez un patient ayant de l’ascite

Causes d’élévation :
– Liquides clairs avec transsudat (Prot < ou = 30 g/L : * Cirrhose (LDH ascite/plasma < 1) : rechercher non respect du régime sans sel, arrêt des diurétique, hépatite OH ou virale aiguë, thrombose porte, hémorragie digestive, CHC, infection bactérienne * Anasarques * Syndrome néphrotique * Dénutrition * Entéropathie exsudative * Syndrome de Demons-Meigs (ascite, tumeur ovarienne, pleurésie) * Purpura rhumatoïde - Liquides clairs avec exsudat (Prot > 30 g/L) :
* Ascite néoplasique (LDH ascite/plasma > 1) : tumeurs ovariennes, digestives, mésothéliome péritonéal
* Ascite par obstacle sus hépatique : Insuffisance cardiaque, péricardite constrictive, obstruction de la VCI, syndrome de Budd Chiari
* Ascite pancréatique (rupture d’un canal pancréatique ou d’un pseudo kyste dans la cavité péritonéale)
* Ascite tuberculeuse
* Ascite de causes rares : Myxoedème, insuffisance rénale terminale, lupus, péri artérite noueuse, gastro entérite à éosinophile, appendiculaire.
* Syndrome de POEMS
– PNN > 250/mL = Infection du liquide d’ascite
– Ascite chyleuse (obstacle lymphatique) : liquide d’ascite lactescent, forte concentration en triglycérides ou cholestérol et formule lymphocytaire

Causes de diminution :
– Rien

Candidose digestive

Diagnostic :
– Muguet (Enduit blanchâtre) précédé d’un érythème diffus
– Perlèches
– Prurit (si localisation anale), érythème suintant
– Dysphagie (si atteinte oesophagienne
– Rechercher un facteur favorisant : CTC, ATB, diabète, Immunodépression

Traitement d’une candidose oropharyngée chez un patient séroneg
– Amphotéricine B 10% (fungizone) suspension buvable : 2 cuillères à café matin, midi, soir en dehors des repas en faisant bain de bouche 2mn puis avaler. 3 semaines

Traitement d’une candidose oesophagienne :
– Fluconazole 200mg matin et soir J1 puis matin pendant 3 semaines

Règles hygiénodiététiques :
– Hygiène buccodentaire, soins dentaires
– Arrêt ATB et CTC si possible

Cas particuliers :
– VIH : Ceci indique que CD4 < 400 donc traitement systémique - Grossesse : CI du fluconazole, pouvant être remplacé par ampho B sus buvable - Insuffisance rénale : Réduire poso si Clairance < 50mL/mn - Traitement proarythmogène, hypokaliémiant, hypoMg : Surveillance ECG car risque d'allongement du QT.

Ascite cirrhotique

Rappels :
– Rétention hydrosodée induite par l’hypertension portale
– OMI souvent associés

Diagnostic :
– Augmentation périmètre abdo
– Matité abdo déclive
– Si douleurs importantes : penser à l’infection du LA
– Confirmé par l’écho
– Diagnostic différentiel : Ascite d’origine cardiaque (ntproBNP), carcinose (riche en protide + cellules tumorales), tuberculose (recherche de mycobact), hypoalbuminémie sévère liée à une insuffisance pancréatique exocrine ou syndrome néphrotique.

Précautions :
– Vérifier iono et fonction rénale
– CI des AINS
– Eviter les IEC et ARA2 : Risque d’insuffisance rénale

Médicaments :
– Spironolactone 75mg / jour
– ET Furosémide 40mg / jour

Règles hygiénodiététiques :
– Arrêt OH
– Régime hyposodé 2g de sel par jour
– Repos au lit

Infections liquide d’ascite :
– Hospitalisation
– Perfusion albumine 20% à J1 et J3
– ATB oflo 200mg 2cp x 2 pdt 5 jours ou augmentin
– Oflo prophylactique : 200mg x 2 par jour
– Si réfractaire : Ponctions itératives, arrêt diurétiques, TIPS

Surveillance :
– Poids, diurèse, natriurèse /24h, rapport Na/K urinaire
– Tolérance du traitement : vérifier l’absence d’encéphalopathie (astérixis), gynécomastie (spironolactone)
– Iono sang, créat toutes les 2 semaines puis tous les mois

Lipase

Définition :
– Enzyme sécrétée exclusivement par le pancréas
– Hydrolyse des triglycérides

Valeurs normales :
– Indérieure à 160 UI/L

Indications :
– Douleur abdominale inexpliquée
– Suspicion de pancréatite
– Suivi de pancréatite chronique
– Suspicion de cancer du pancréas

Causes d’élévation :
– Pancréatite aiguë
– Poussée de pancréatite chronique
– Certaines cancers du pancréas

Causes de diminution :
– Rien

Amylase

Définition :
– Synthétisée par le pancréas et les glandes salivaires
– Hydrolyse l’amidon

Valeurs normales :
– Adulte 10-50 UI/L
– Enfant 10-45 UI/L
– Nouveau-né 10-30 UI/L

Indications :
– Douleur abdominale inexpliquée
– Suspicion pancréatite aiguë/chronique (obsolète)
– Suspicion de cancer du pancréas
– Suspicion de pathologie salivaire

Causes d’élévation :
– Pancréatique :
* Pancréatite aiguë
* Poussées aiguës de pancréatite chronique ou de faux kystes du pancréas
* Cancers du pancréas
– Salivaire :
* Oreillons
* Lithiase salivaire
* Parotidite
* Cancer des glandes salivaires
– Autres :
* Perforation d’ulcère
* Infarctus mésentérique
* Hémo-péritoine
* Macro-amylasémie

Causes de diminution :
– Rien

Bilirubine

Définition :
– Dégradation de l’hémoglobine
– Circule dans le plasma liée à l’albumine = Bili libre
– Puis est captée par le foie : Bili conjuguée qui va être excrétée dans les voies biliaires puis être stockée dans la vésicule biliaire et libérée au moment des repas dans l’intestin grêle.

Valeurs normales :
– Bili libre 5-17 µmol/L (3-10mg/L)
– Bili conjuguée ≤ 5 µmol/L (3mg/L)

Indications :
– Ictère

Causes d’élévation :
– Bilirubine libre :
* Hémolyse
* Ictère nucléaire du nouveau-né : hémolyse secondaire à une incompatibilité foeto-maternelle (Rh ou ABO) pouvant être mortelle par attiente des NGC.
* Thalassémie
* Anémie de Biermer
* Résorption de gros hématomes
* Infarctus tissulaires volumineux
* Ictère physiologique du nourrisson par insuffisance de transport hépatique de la bili.
* Maladie de Gilbert : héréditaire, bénigne, autosomique dominante de défaut de glucurono-conjugaison hépatique.
– Bilirubine conjuguée :
* Cholestase prédominante :
° Obstruction des VBIH : cirrhose biliaire primitive, cirrhose OH, hépatite médicamenteuse
° Obstruction des VBEH (selles décolorées, VBIH et VBEH dilatées) : lithiase biliaire, cancer du pancréas, cancer des voies biliaires…
* Cytolyse prédominante :
° Hépatite aiguë virale, OH, auto-immune
° Médicaments
° Cirrhose hépatique
° Anoxie hépatique aiguë

Causes de diminution :
– Rien

Phosphatases alcalines

Définition :
– Présentes dans foie, os mais aussi intestin, rein, poumons, GR, placenta.
– Rôle de croissance osseuse dans l’os
– Transportées dans le foie et éliminées avec la bilirubine

Valeurs normales :
– Adulte 30-130 UI/L
– Enfant 100-400 UI/L

Indications :
– Ictère
– Suspicion de pathologie osseuse
– Suspicion de métastase osseuse dans le cadre d’une néoplasie prostatique

Causes d’élévation :
– Causes osseuses :
* Adolescence
* Rachitisme
* Ostéomalacie
* Maladie de Paget
* Métastases osseuses ostéo-condensantes des cancers de prostate
* Hyper-parathyroïdie
– Causes hépatiques :
* Cholestase : Ictère par obstruction, hépatite, cirrhose
– Autres :
* Grossesse
* Médicaments : androgènes, anticonvulsivants, bêta-bloquants, céphalosporines

Causes de diminution :
– Hypo-phosphaturie héréditaire
– Médicaments : fibrates, oestro-progestatifs

gGT

Définition :
– gamma-Glutimyl-transférase
– Présente surtout dans le foie et le rein
– Demi vie : 3 semaines environ

Valeurs normales :
– Inférieure à 35 UI/L

Indications :
– Ictère
– Douleur abdominale inexpliquée
– Suspicion et surveillance d’hépatite ou cirrhose
– Suspicion et surveillance de CHC et méta hépatiques
– Surveillance de certains médicaments potentiellement hépato-toxiques

Causes d’élévation :
– Cholestase :
* Obstruction biliaire extra-hépatique (>10N) : Néoplasie, calcul
* CHC
* Métastases hépatiques
* Hépatite virale
* Cirrhose hépatique
– OH chronique (>80g/jr >3semaines)
– Toxiques : barbituriques, rifampicine…
– +/- pancréatite, diabète, obésité, IDM, crises d’épilepsie, hyperthyroïdie
– 10% des sujets normaux ont une augmentation des gGT entre 2 et 3N

Causes de diminution :
– Rien

Transaminases

Définition :
– Enzymes du foie, coeur, muscle
– ASAT (SGOT) : Présente dans le coeur essentiellement
– ALAT (SGPT) : Présente dans le foie principalement
– Libérés dans le sang lors de lyse cellulaire

Valeurs normales :
– ASAT 5-40 UI/L
– ALAT 5-35 UI/L

Indications :
– Ictère
– Douleur abdominale inexpliquée
– Suspicion et surveillance d’hépatite ou cirrhose
– Suspicion et surveillance de CHC
– Surveillance de certains médicaments potentiellement hépato-toxiques

Causes d’élévation :
1) ALAT > ASAT :
– Cytolyse hépatique :
* Hépatite virale
* Hépatite tocique
* Hépatite médicamenteuse
* Foie cardiaque aigu
– Affections hépatiques chroniques
* Hépatites chroniques
* Cirrhoses
* Carcinome hépato-cellulaire
* Certaines métastases hépatiques
* Certaines cholestases
* Stéatose hépatique (ALAT < 2N) 2) ASAT > ALAT :
– IDM
– Hépatite alcoolique
– Rhabdomyolyse

Causes de diminution :
– Rien